Lorsque l’été pointe son  nez, bon nombre de familles font la réservation d’un logement pour une location de vacances. Les propositions ne manquent pas du côté des professionnels du domaine raison pour laquelle il faut prendre les meilleures des précautions car l’arnaque n’est jamais loin. Voici quelques mesures que vous devez prendre dans le cadre d’une location de vacances.

Demandez un contrat signé

Si vous optez pour une location vacances, n’hésitez pas à demander un contrat au professionnel auquel vous vous adressez. Il s’agit d’une garantie pour vous car vous pourrez ensuite contester au cas où le logement n’est  pas conforme à ce qui est dit dans le contrat. En effet, le contrat renferme une description détaillée du logement que vous allez louer  pour les vacances.

Dans le contrat, il doit y figurer le nom et les coordonnées de l’agence ou du propriétaire  du logement. On y trouve également d’autres informations comme les équipements, la localisation, la surface ou encore la jouissance. L’état du logement y est également précisé afin qu’il n’y ait aucune surprise. Le prix de la location et les conditions de paiement sont également indiqués noir sur blanc dans le contrat que vous passez avec le propriétaire ou l’agence de location de vacances. Ne signez pas le contrat avant d’avoir bien lieu et approuvé son contenu. Vous aurez alors l’esprit tranquille car pourrez contester si le logement mis à votre disposition n’est pas conforme à ce qui est dit dans votre contrat.

Bien s’informer  sur la caution

Lorsque vous réservez un logement dans le cadre de la location de vacances, le propriétaire vous demande généralement le versement d’une certaine somme d’argent. Cette somme d’argent représente entre 20 et 30% de la totalité du prix de location. Le reste sera payé uniquement lorsque vous intégrez le lieu. Informez-vous bien sur la qualification de cette somme d’argent que vous payez à l’avance pour éviter les malentendus. Dans le cas où la somme est considérée comme des arrhes, vous ne la récupérer pas si vous annulez la réservation. En revanche, si c’est le propriétaire qui annuel, il doit vous payer le double de la somme.

Par ailleurs, si la somme versée représente un acompte,  c’est la partie qui annule le contrat qui doit réparer le préjudice subi par l’autre. Si la qualification de la somme n’est pas précisé et qu’elle est supérieure à 500€, elle est considérée comme des arrhes.